Mercedes AMG GT S dans tous ses états

Mercedes commercialise la petite sœur de la Mercedes SLS AMG (2010/2014). La Mercedes AMG GT S n’est pas considérée officiellement comme la remplaçante de la supercar SLS, toutefois, les ingénieurs AMG en ont conservé le meilleur. L’AMG GT est plus compacte, plus courte et plus aboutie. L’objectif de ce coupé Gran Turismo est la recherche de la polyvalence malgré ses attraits sportifs. Aussi, elle entre en concurrence directe avec la Porsche 911 et la Jaguar F-Type mais croise sur sa route la Corvette C7, l’Audi R8 V8 ou l’Aston Martin Vantage.

La Mercedes AMG GT est proposée en 2 versions : l’AMG GT dotée d’un moteur V8 de 462 ch., et l’AMG GT S dont le moteur a été poussé à 510 ch. et le châssis plus acéré. Avec sa plastique superbement équilibrée du fait de son immense capot et de son habitacle implanté quasiment sur l’essieu arrière, elle confirme son affiliation avec les coupés GT conventionnels, et son efficacité. En effet, la répartition équilibrée des charges statiques, avec un peu plus de poids sur l’arrière (53%), majore sa motricité et sa coque composée d’aluminium assure une certaine rigidité, d’où sa vélocité rassurante.

Le poste de conduite, en retrait, n’offre que 2 places, même si l’habitacle est spacieux et la finition remarquable, la colonne centrale reste fort imposante et les montants avant contraignants. Le moteur bi-turbo conséquent empiète sur le cockpit d’où cette sensation de confinement. On regrette l’agencement peu ergonomique de la console ainsi que le levier de vitesse trop éloigné. Cependant, l’absence de siège arrière est au profit de la contenance du coffre (285 L) avec un accès pratique. Néanmoins, la position de conduite reculée donne de très bonnes sensations de conduite au détriment du confort.

Et pour terminer notre description de la Mercedes AMG GT S, un dernier sens doit être sollicité, celui-ci de l’ouïe… A ce propos, aucune déception, le V8 bi-turbo et l’échappement Performance AMG émettent une magnifique sonorité profonde exceptionnelle. D’ailleurs, Tobias MOERS, PDG d’AMG, certifie que le timbre de la Mercedes est naturel, aucune amplification ou simulation sonore n’ont été utilisées.

C’est en roulant qu’on découvre vraiment cette sportive.

Le V8 à double suralimentation de 510 ch. propulse l’AMG GT S, plaquant ses passagers au siège grâce au couple disponible très rapidement. Avec ses 1645 kg, le bolide transforme le 0 à 100 km/h en 3,8 s. et atteint les 310 km/h sans relâche jusqu’aux 7000 tours de la zone rouge, à en faire pâlir la Porsche 911 et la Jaguar F-Type.

Le freinage acier est performant et sécurisant. La boite de vitesse à double embrayage 7 rapports est rapide et efficace, la direction bien plus directe et les suspensions hydrauliques plus fermes que sur la SLS. Toutefois, ceci engendre une fermeté du confort éprouvant à la longue, même en mode « Confort ». Aussi, mieux vaut adopter les modes « Sport » sur des routes lisses ou sur circuit… Cependant, la GT S est facile à piloter, elle ne requiert aucune compétence de pilotage particulière. Le correcteur de trajectoire associé au différentiel à glissement limité géré électroniquement lui procure une certaine réactivité notamment dans sa stabilité dans les virages rassurante.

Ainsi, la Mercedes AMG GT S a gagné en efficacité par rapport à la SLS AMG, du fait de la morphologie de son châssis, de son moteur performant y compris en bas régime et sa boite de vitesse plus rapide. Mais, même si elle concurrence la Porsche 911 en termes de performance, elle est peu polyvalente. Elle reste avant tout une voiture de sport avec tous les défauts inhérents à celle-ci comme la fermeté des sièges et de la suspension, les bruits de roulement et la maniabilité en ville.

Sur le plan financier, l’AMG GT S se situe dans la moyenne de ses 2 concurrentes directes mais Mercedes a fait un réel effort sur le prix de ses coupés sport. L’entrée de gamme de 462 ch. est vendue 124 900 € tandis que la GT S de 510 ch. est proposée à 144 000 € (8000 € de malus), sans compter les options possibles. Nécessairement, avec une consommation moyenne annoncée à 9,4 l, on imagine bien qu’ils seront dépassés en conduite dynamique soit normale avec ce genre de voiture.

Ainsi, compte tenu de son prix et de sa conduite facilitée, la Mercedes AMG GT S est un coupé sportif bluffant performant, dynamique, fort de sensations dotée d’une plastique caustique.

En attendant le lancement de la GT Black Series, le patron de Mercedes-AMG annonce lors du salon automobile de Détroit, la sortie d’une Mercedes AMG GT R pour cet été. Si Tobias MOERS est resté prudent quant aux caractéristiques de ce nouveau modèle, il devrait être plus puissant (550 ch.) et son châssis encore allégé…


Visitez la Galerie