Faraday Future FF 91, le futur bolide 100% électrique

Faraday Future a profité du Consumer Electronics Show, ou CES 2017, salon consacré à l’innovation technologique électronique à Las Vegas, pour présenter un nouveau prototype : la FF91. Elle sera la première voiture électrique du constructeur californien. Après avoir fait le buzz au CES 2016, avec son concept-car hyper sportif, le FFZero1, Faraday Future se distingue à nouveau cette année avec ce SUV, son but ultime étant d’entrer en concurrence directe avec Tesla Motors.

Une voiture ultra-connectée

La FF 91 est un SUV semi-autonome électrique aux lignes élégantes, malgré ses 5 mètres de long et 1,80 mètre de haut. Son avant fuselé et ses optiques intégrés dans la calandre, lui confèrent un style futuriste. Ceci dit la FF 91 est pourvue d’une connectivité dernière génération. Reconnaissance faciale, capteurs et caméras tous azimuts, écrans multiples et internet à haut débit, elle est également dotée d’un Lidar 3D rétractable sur le capot (radar laser) facilitant le stationnement et la conduite autonome.

 

 

Des performances à la hauteur d’une Ferrari…

Toutefois, la motorisation n’est pas en reste. Avec son moteur 100% électrique, la Faraday Future FF 91 développerait une puissance de 1050 ch (780 kW), soit plus que la LaFerrari, ainsi qu’un couple stupéfiant de 1800 Nm ! La firme de Los Angles annonce un 0 à 100km/h atteint en 2,39 s, faisant de la FF 91 la voiture électrique de série la plus rapide du monde. La batterie (LG Chem), également très performante, avec une capacité de 130 kWh, assurerait au véhicule une autonomie de près de 600 km. Celle-ci est rechargeable en 8h environ, sur une prise de 240 V.

 

 

Un lancement imprécis

Faraday Future produira la FF 91, en série limitée, en 2018. Le prix de ce SUV sportif reste énigmatique, même s’il est fort probable qu’il avoisinera les 100 000 €. Toutefois, les américains, canadiens et chinois peuvent d’ores et déjà effectuer une réservation, moyennant 5 000 dollars. Quant aux livraisons ou entretien des véhicules ainsi qu’au rechargement des batteries, aucune information n’a été donnée.

Une démonstration plutôt laborieuse lors du lancement de la Faraday Future FF 91, au CES 2017, laisse paraître une pointe de scepticisme. En effet, l’option « voiturier » n’a pas fonctionnée et le prototype a eu bien des difficultés à se stationner seul… Alors, le milliardaire chinois Jia Yueting sera-t-il à la hauteur de ses ambitions et de ses promesses ?

 


Visitez la Galerie

© Source Photographique Faraday Future