Adieu M. Chris AMON

Christopher Arthur AMON, nommé communément Chris AMON, est décédé à l’âge de 73 ans, des suites d’un cancer.

Biographie de Chris AMON

L’ancien pilote de course automobile, né en Nouvelle-Zélande, le 20 juillet 1943, a débuté sa carrière dans l’Océanie, présumant d’un certain talent. Aussi, dès ses 20 ans, il participe à son premier Grand Prix de Formule 1 de Spa-Francorchamps, en Belgique. Il a couru 96 Grands Prix, de 1963 à 1976, toutefois, durant ces 14 saisons en F1, la malchance l’a toujours privée de victoire en championnat. Brillant malgré tout, Chris AMON est monté 8 fois sur la 3ème marche du podium et 3 fois sur la seconde. Il a signé 5 pole position et 3 records du tour.
S’il ne s’est pas distingué lors des championnats du monde, AMON a remporté le BRDC International Trophy à Silverstone, en 1970 et le Grand Prix d’Argentine en 1971 (dernière année hors championnat), toujours au volant d’une monoplace.

Palmarès automobile

Cependant, Chris AMON s’est illustré en Sport-Prototypes en remportant 3 victoires notables : en 1966, les 24 Heures du Mans avec son ami néo-zélandais, Bruce McLAREN, sur une Ford GT 40 (année du fameux triplé Ford) et l’année suivante, les 24 Heures de Daytona ainsi que les 1000 km de Monza, au volant d’une Ferrari 330 P4.
En 1976, après avoir couru son 96ème GP, le Grand Prix d’Allemagne, et assisté au grave accident de Niki LAUDA, il met un terme à sa carrière, choqué. En effet, Chris AMON fait partie de la génération de pilotes fréquemment touchés par les accidents mortels.

Chris AMOM rentre alors dans son île natale, pour s’adonner à l’élevage de moutons et de bovins ainsi qu’à son rôle de consultant pour Toyota.

Chris AMON a brillé de par sa vitesse de pointe et son ardeur mais aussi par sa déveine. Il nous a quittés le 3 août 2016 à Rotorua, en Nouvelle-Zélande.

Visitez la Galerie